Faire échouer un projet en 22 leçons

Posté le 12 novembre 2013

Bonjour,

Etant en vacances, je n’ai rien à vous raconter de mon quotidien professionnel… car oui je débranche et ça fait du bien. Enfin… je débranche, partiellement car je profite de cette semaine pour avancer (ou tenter de le faire) dans ma VAE….

J’ai trouvé sur internet ce petit cours qui m’a semblé très pertinent, à mettre à exécution (ou pas) dans certaines de nos institutions.

Leçon 1
Ne prenez en compte ni l’environnement social, ni les réalités économiques et politiques ; tout cela est mesquin et manque d’idéal…

Leçon 2
Positionnez votre projet en contradiction avec les objectifs généraux de votre association ou de l’employeur en général, vous pourrez dire ensuite qu’avec “eux” rien n’est possible.

Leçon 3

Assurez-vous que le projet prend en compte les besoins du public tels que vous les avez définis vous-même dans votre bureau…

Leçon 4

Faites tout tout seul, même si vous n’êtes pas omniscient, vous savez bien qu’il faut toujours repasser derrière les autres pour que cela soit fait comme vous le voulez, alors gagnez du temps !!!

Leçon 5

Ne donnez aucune information à vos collaborateurs leur permettant de s’impliquer dans l’action, on ne sait jamais ils pourraient en profiter

Leçon 6
Ne suivez pas toutes les phases de la démarche, c’est très rigide; votre créativité serait bridée par cette rigueur insupportable.

Leçon 7

Vérifiez que le projet n’a pas été compris par les partenaires, ils pourraient le réaliser avant vous, ce qui serait bon pour les bénéficiaires mais catastrophique pour vous !!! (Mobilisez les partenaires, juste au moment où ils vont vous êtes utiles, c’est plus prudent)

Leçon 8
Prenez le temps de dérouler ce qui vous plaît le plus dans le projet et ne vous encombrez pas avec ces échéanciers carcans que l’on ne tient jamais…

Leçon 9

Multipliez les réunions et faites les durer très tard, sans les animer.

Leçon 10

Ne vous préoccupez pas de ce qui s’est fait de semblable ailleurs c’est une perte de temps et puis vous pourrez toujours réinventer le monde à votre tour.

Leçon 11

Fiez-vous toujours à votre instinct, n’écoutez jamais les autres.

Leçon 12

N’utilisez ni techniques ni outils, vous travaillez avec de l’Humain, vous, et ce travail noble “au feeling” s’accommode mal avec la froideur technique des grilles, des plans et autres tableaux.

Leçon 13
Ne lisez rien, n’écrivez rien ou si vous écrivez jetez systématiquement tout au fur et à mesure, l’écrit suivant sera le bon, le vrai !!!

Leçon 14

Si vous affectionnez les idées, ratiocinez, discutez à l’infini et enfin critiquez systématiquement ceux qui agissent, ceux qui communiquent et font de la relation, ceux qui organisent méthodiquement.

Leçon 15

Si vous aimez l’action, foncez, trouvez les solutions sans connaître le problème, et surtout critiquez systématiquement ceux qui réfléchissent, créent ou élaborent, ceux qui communiquent et font de la relation, ceux qui organisent méthodiquement.

Leçon 16

Si votre passion est l’ordre et la rigueur, planifiez, cadrez, gérez si possible loin de tout depuis votre bureau inaccessible, et surtout critiquez systématiquement ceux qui réfléchissent, créent ou élaborent, ceux qui communiquent et font de la relation, ceux qui agissent et font bouger l’environnement.

Leçon 17

Si vous placez les facteurs humains au-dessus de tout, communiquez communiquez, tutoyez tout le monde c’est plus fraternel, cultivez l’affectif et l’émotionnel, et surtout critiquez systématiquement ceux qui réfléchissent, créent ou élaborent, ceux qui organisent méthodiquement, ceux qui agissent et font bouger l’environnement.

Leçon 18

Coté “fric” ne budgétez pas le projet, “les finances on verra plus tard”

Leçon 19

Restez fermement sur votre idée de départ en refusant toute évolution

Leçon 20
Prenez les décisions seul sans faire passer l’information; cela va plus vite !!!

Leçon 21

Inutile d’évaluer les résultats par ce que ça ne peut être qu’une idée géniale et puis “ça a marché”  “vous êtes content (e)” et c’est bien suffisant.

Leçon 22

Et surtout recommencez au prochain projet, vous aurez ainsi la possibilité de dire que “les projets collectifs, ça ne marche pas” tout en ayant le sentiment du devoir accompli : vous aurez tout fait pour cela sans même le savoir.

Socialement vôtre,

Il n'y a actuellement pas de commentaire pour cet article.

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez