Pigeon… vole !!!

Posté le 28 novembre 2013

Aujourd’hui, j’étais à Paris pour la journée avec quatre résidents. C’était notre journée hors institution… eux comme moi, on les savoure !

En arrivant, on gare la voiture et se dirige à pieds vers le café associatif avec lequel on travaille tous les quinze jours. D’un seul coup, j’entends le rire communicatif  de Jules (mon Garcimore d’un article d’octobre)….

Moi : Qu’est ce qui te fait rire ?

Lui : Les pigeons !

Moi : Ben quoi les pigeons ?

Lui : pauv’ voitures !

moineau

J’adore !

Socialement vôtre,

6 commentaires pour « Pigeon… vole !!! »

  1.  
    30 novembre 2013 | 19 h 56 min
     

    Faut pas croire, moi aussi je lis qu’est ce que tu fais, mais je ne prends pas toujours le temps de commenter. J’en ai une pas mal aussi … je me suis mise au tricot pendant les vacances de la Toussaint. Un jeune m’a vue dans les transports en train de tricoter, il m’a interpellée le lendemain :

    « Hé, Camille, hier, je t’ai vu dans le bus, tu faisais la couture avec tes bâtons ».

    Notre boulot est formidable non ?

    Dernière publication sur Chronique d'une éducatrice spécialisée névrosée : Adada Prout Prout Cadet

    Répondre

    •  
      jadmirecequetufais
      30 novembre 2013 | 20 h 05 min
       

      carrément aussi… et j’en ai une super…. :j’ai commencé la mise en page de ma vae… (genre le truc PAS DU TOUT prise de tête)…. et là je veux reprendre le doc…. sauf que j’ai pas sauvegardé la bonne version (bien entendu la corbeille est vidée… ) bref dégoutée je dois reprendre tout depuis le début !!!!!

      (mais j’avoue que la couture à bâtons… c’est pas mal ;) )

      Répondre

  2.  
    30 novembre 2013 | 20 h 37 min
     

    Mais pourtant c’est pas toi l’handicapé … ! Je comprends ce que tu ressens, j’ai commencé mon blog quand j’étais étudiante, et dans mes premiers articles, je raconte les aventures palpitantes qu’on peut vivre avec son ordinateur … Courage, ça vaut le coup au final !

    Dernière publication sur Chronique d'une éducatrice spécialisée névrosée : Adada Prout Prout Cadet

    Répondre

    •  
      jadmirecequetufais
      30 novembre 2013 | 20 h 42 min
       

      Ah non mais avant d’être éduc, j’étais assistante de direction… c’est d’autant plus rageant quand je fais une connerie de débutante !! pas sauvegarder la bonne version nan mais sans dec’ !!! comme on me dit à la maison : « laisse donc ça tu reprendras plus tard tu satures là ».. eh bien oui c’est parce que je sature que je ne veux pas y toucher demain !!! (et que je m’acharne ce soir du coup ;) ) mais comme tu dis, ça vaut le coup… (la dernière ligne droite est juste un peu too much…)

      Répondre

  3.  
    30 novembre 2013 | 20 h 48 min
     

    Ils sont fous chez toi, moi jamais faut me dire « nan, mais laisse tu satures », je crois que je j’assassine la personne qui ose me tenir ce genre de propos. Comme tu dis, plus tôt tu finis, plus tôt tu peux détruire ton connard de PC.
    Et effectivement, la dernière ligne droite et absolument atroce, entre le stress des exams (prends un bio de danone au bifidus actif, ça te calmera, ils le disent à la télé) et l’envie de protéger et défendre coûte que coûte ses productions, faites à la sueur de notre sang (oui, oui c’est possible) …

    Dernière publication sur Chronique d'une éducatrice spécialisée névrosée : Adada Prout Prout Cadet

    Répondre

    •  
      jadmirecequetufais
      30 novembre 2013 | 20 h 51 min
       

      Ben c’est un amour… c’est juste pour soin de moi le coup de « laisse tu satures »… lol
      L’oral c’est en mars ou avril donc j’ai le temps… mais faut que je rende ce satané livret à la mi janvier… et donc fatalement… si je veux pas passer noel à hurler sur le pc de mon père et profiter de la famille, j’me fous la pression : finir le plus gros avant fin décembre ! :)

      Répondre

Laisser un commentaire

Information pour les utilisateurs
Les retours à la ligne et les paragraphes sont automatiquement ajoutés. Votre adresse e-mail ne sera jamais affichée.
Veuillez prendre conscience de ce que vous postez